Passe-Partout -

Le projet SINAPS : pour un accueil pertinent des nouveaux arrivants…

Le projet SINAPS : pour un accueil pertinent des nouveaux arrivants…

 

La ville de Granby est, depuis quelques années, une terre d’accueil pour des gens venus de différents pays. En effet, nous sommes fiers de compter plus de 118 nationalités dans notre région. La plupart arrivent de la Colombie, de l’Ukraine ainsi que de tout le continent africain. Plusieurs nouveaux arrivants ont de jeunes enfants et quoi de mieux que le programme Passe-Partout pour bien s’intégrer à la communauté ? Mais voilà, nous avons réalisé que le programme Passe-Partout, tel qu’il est animé dans les écoles, ne correspondait pas tout à fait aux besoins réels des familles nouvellement arrivées.

 

C’est pourquoi depuis 4 ans nous avons mis sur pied le projet SINAPS, acronyme de “Soutien à l’Intégration des Nouveaux Arrivants au PScolaire”. Cet acronyme nous est venu avec l’idée qu’une synapse, c’est une connexion… Exactement le but de Passe-Partout en général et encore plus vrai pour les nouveaux arrivants !

 

Il s’agit d’une variante du programme Passe-Partout. Les familles sont réunies selon la même formule que dans les écoles sauf que les thèmes parent ont été adaptés. Les parents qui arrivent de la Colombie, du Rwanda ou de l’Ukraine veulent la même chose que tous les parents : la réussite scolaire de leur enfant. Mais pour ce faire, ils n’ont pas comme préoccupation première l’estime de soi ou le développement de l’enfant… Ils ont besoin d’apprendre à connaître le système scolaire, le calendrier scolaire et l’alimentation de leur pays d’accueil. Ils ont besoin de connaître notre climat, notre culture, nos lois (notamment en ce qui a trait à la discipline…), etc. Des activités sont donc préparées en ce sens pour les parents.

 

Des activités parent-enfant sont aussi planifiées, de la même façon que les autres activités Passe-Partout. De plus, les rencontres se font dans une école, ce qui permet tout de même aux enfants de se familiariser avec les lieux physiques d’une école (même si ce n’est pas toujours “la leur”).   Il faut toutefois planifier les activités différemment d’avec nos parents “de souche” : la notion du temps est très différente selon les cultures… Également, comme ces familles sont souvent démunies au début, il faut prévoir de petites collations, du transport (souvent par taxi), voire un service de garderie pour les autres enfants de la famille. Ce genre de projet peut être l’occasion rêvée de construire de beaux partenariats avec des organismes locaux tels que Maison de la Famille, CLSC, OSBL, etc.

 

En septembre 2015, deux groupes SINAPS seront effectifs.  Si vous croyez être éligible, contactez le SERY ou la commission scolaire !