Vivre les émotions à la maison

   

Vivre les émotions à la maison

Récemment, nous avons discuté avec les enfants des émotions que peuvent nous faire vivre différentes activités ou situations.  Mais que faire avec une émotion qui prend beaucoup de place en nous ?  Voici des suggestions dont on a un peu parlé :

  • Respirer profondément
  • Chiffonner ou gribouiller un vieux papier
  • Regarder un livre
  • Écouter de la musique
  • Parler à un parent, à un animal de compagnie ou même à un toutou !

 

Voici d’autres idées qui peuvent vous aider, votre enfant et vous, à mieux gérer les émotions :

Fabrication d’une boîte à colère

Utilisez une vieille boîte de n’importe quel format (boîte de céréales, de chaussures, de kleenex, etc.).  Demandez à votre enfant de la décorer et expliquez-lui que, quand il se sentira très en colère, il pourra soit crier sa colère dans la boîte ou bien la dessiner et jeter son dessin de colère dans la boîte (à votre choix…).  Après, c’est passé et on peut continuer ce qu’on faisait.

Évidemment, ce peut être une boîte à émotions en général…

 

Utiliser la roue des émotions

Vous pouvez utiliser la roue des émotions que nous avons fabriquée pour aider votre enfant à mettre en mots les émotions qu’il ressent.  Vous pouvez l’utiliser simplement pour parler des émotions, pour lui donner des trucs pour gérer ses émotions ou suite à un événement précis (crise de colère, chicane, déception, etc.).

 

Fabriquer une échelle de tolérance

Utilisez des fruits (par exemple) illustrés dans une circulaire pour fabriquer une échelle de tolérance.  Plus le fruit est gros, plus on a de la patience et on est de bonne humeur.  Il se peut que suite à un incident (les taquineries du grand frère, par exemple), la patience chute.  L’échelle de tolérance se veut un outil de communication dans la famille.  Il peut être très utile aux parents également, dont la patience peut tomber à la grosseur « raisin » après avoir répété une consigne 5 fois… !