Passe-Partout -

Trucs de discipline positive

Trucs de discipline positive

Prendre soin d’un jeune enfant peut parfois être difficile. Quand nous sommes fatigués ou stressés, notre patience est plus mince et nos réactions peuvent être plus vives.  Il peut aussi nous arriver de dire (ou de faire) des choses que nous regrettons par la suite.

 

Basées sur la discipline positive, voici quelques idées qui vous aideront au quotidien.

 

La discipline positive établit des façons de faire selon le développement du cerveau de l’enfant.  Plusieurs chercheurs s’entendent pour dire que le cerveau humain n’est pas mature avant 25 ans… alors imaginez à 4 ans !

 

Votre enfant est en apprentissage, c’est pourquoi vous devez répéter souvent et montrer à vos enfants des notions qui pour vous sont évidentes (comme la reconnaissance de ses émotions).

 

Première chose à vous rappeler dans les moments de crise : votre enfant fait du mieux qu’il peut à ce moment-là.  Il ne fait pas une crise pour vous faire fâcher ou parce qu’il vous « cherche ». C’est plutôt parce qu’il est « prisonnier » de son cerveau immature, envahi par une forte émotion qu’il ne comprend pas.  Si vous êtes convaincu que votre enfant ne peut pas faire mieux en ce moment de crise parce qu’il n’en est pas capable, vous serez moins en colère vous-même et vous serez capable de mieux gérer cette crise.

Deuxième chose qui fonctionne la plupart du temps : faites un câlin à votre enfant.  Loin de le « récompenser », vous lui apporterez du réconfort. Le message que vous passerez est alors « même si tu te sens mal, je suis là pour toi, je veux t’aider et je t’aime ».  Voici d’ailleurs les avantages de faire des câlins :

Enfin, une troisième chose qui devrait vous aider est de comprendre les sentiments de votre enfant sans pour autant accepter ses comportements.  Votre enfant pousse son petit frère ? Vous pouvez lui dire que vous comprenez à quel point c’est parfois difficile d’être un grand frère tout en lui expliquant que pourtant, on ne doit pas faire mal au petit frère.  Votre enfant veut un jouet quelconque au magasin ? Prenez soin de lui dire avant de partir que vous n’achèterez rien d’autre que ce que vous avez sur votre liste mais s’il vous demande quand même un jouet, dites-lui que vous comprenez combien ce jouet semble intéressant et prenez-le en photo pour vous en souvenir.  Votre enfant se sentira entendu et il y a de fortes chances qu’il ne vous en reparlera plus !